Conseils

Comment devenir Community Manager freelance: mon expérience

Je te retrouve aujourd’hui pour un article dans lequel je vais partager mon expérience qui m’a permis de devenir Community Manager à mon compte. Ce n’est pas forcement l’exemple type pour devenir gestionnaire de communauté en Freelance, ni même un mode d’emploi mais simplement un retour d’expérience.

J’ai décidé d’écrire cet article après avoir eu des discussions avec des personnes de mon entourage qui me disaient qu’ils hésitaient à se lancer en Freelance car il avait pas forcement d’expérience dans un domaine ou qu’il avait peur du changement.

Mon expérience

Cela fait maintenant un an que j’ai quitté le milieu de l’entreprise et du salariat pour lancer ma propre aventure de freelance.
Outre un parcours scolaire assez commun c’est-à-dire baccalauréat et ensuite la Fac, mon parcours professionnel et mes différentes expériences m’ont appris énormément de choses que ce soit sur la notion même du travail mais surtout sur le plan humain, relationnel.

Salarié pendant près de 6 années dans des entreprises, de domaines et tailles complètement différentes, je me suis vite lassé du travail. Je trouvais les tâches un peu trop redondantes surtout ces 2 dernières années et c’est notamment ce facteur qui m’a fait naître l’idée de me lancer à mon compte.
La raison? Secteur de métier mal vue (devinez lequel) routine qui s’installe au travail, manque de diversités des tâches quotidiennes, pression… Tant de raisons qu’on peut énumérer qui font que parfois nous en avons marre du travail et qu’on se remet vite en question.

Alors oui il y a des avantages à intégrer une entreprise, à être salarié mais je vais volontairement sauté cet aspect car j’évoque ce sujet dans l’article « Avantages à être salarié » mais du coup ce que je peux te dire c’est qu’à un moment j’en ai eu marre, j’ai voulu tenter de nouvelles choses et j’ai donc pris un nouveau virage, l’entrepreunariat.

Le service civique

Tout d’abord je voudrais mettre l’accent sur le Service civique.
Même si il est quand même connu, il n’est pas assez proposer, expliquer aux jeunes car il faut savoir qu’il est proposé aux jeunes de 16 à 25ans, qui s’engagent dans une mission d’intérêt général (pour plus d’information je vous laisse visiter le site du Service Civique).

Pour ma part, j’ai exercé, en parallèle de mes études, une mission lors mon service civique.
Ma mission fut la gestion de projet dans l’association BIG BANG BALLERS, à Grenoble, dont le but fut de créer une série de tournoi de basket, (la Summer League pour mes amis Grenoblois) et dont les fonds ont permis de participer à la construction d’un terrain de basket au Sénégal.

Ce fut une expérience très enrichissante pour moi, surtout sur le plan humain notamment grâce à la découverte du milieu associatif, complètement inconnu pour moi à cette époque. Sur le plan purement professionnel, cela m’a permis de piloter un projet, un vrai projet et d’avoir des responsabilités que je n’avais jamais eu auparavant.
Je recommande vraiment le service civique aux jeunes qui cherchent une vocation, qui veulent aider et partager. Je peux, si tu souhaites avoir des infos à ce sujet, échanger avec toi. Fais le moi savoir en commentaire, ce sera un plaisir.


Mais après 9 mois de mission en service civique, encore une fois, j’ai voulu voir de nouvelles choses donc j’ai enchaîné des jobs étudiants en attendant de finir ma licence.
C’est après avoir finis ma scolarité que je fus salarié notamment dans le domaine de l’assurance (vous l’aviez peut-être deviné plus haut, si vous ne pensiez pas au secteur bancaire). Comme de partout, il y a du bon et du mauvais. Pour ma part, c’était ma première expérience dans un grand groupe et je peux le confirmer, travailler pour un grand groupe c’est une expérience !

Après avoir réfléchis à ce que je voulais vraiment faire, j’ai pensé à monté mon activité, à être freelance. Cela a mérité quand même de la réflexion car ce n’est pas simple même si on se déclare micro-entrepreneur et quelques minutes sur Internet, la suite n’est pas forcement aussi simple. Mais encore une fois… vous l’avez devinez je pense, comme pour le statut de salarié, tu peux trouver sur le GH Blog l’article intitulé « Avantages à être freelance » dans lequel je te partage les avantages que j’ai pu relever de mon expérience.

Mon activité est la gestion de communauté sur le Web et les réseaux sociaux, autrement dit Community Manager. Je m’occupe également de la création et de la maintenance de site Internet.
Aujourd’hui je fais ce qu’il me plaît et je m’éclate dans mon quotidien. J’ai l’impression découvrir une autre vision du travail. Mais avant de m’éclater, il a fallu que je change radicalement ma façon de travailler. Finis les horaires de bureau, il faut s’organiser, apprendre, prospecter, réaliser les tâches administratives… et tout cela soi-même.

Voila pour ce qui est de mon expérience. Ce que j’ai souhaité partager à travers cet article, c’est que nous pouvons nous lancer à notre compte sans avoir forcément être un as dans un domaine ou sans avoir de contact par exemple. Tout s’apprend et se construit au fur et à mesure du temps, avec de la persévérance.

Si toi aussi tu as une ou plusieurs expériences que tu souhaites partager, à mettre en avant pour susciter l’envie ou la curiosité, hésites pas l’a partager en commentaires.



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Rejoignez-nous et restez informé de toute l'actualité du GH Blog

%d blogueurs aiment cette page :