Autres

Les placements de produits en perte de vitesse ?

Hello à tous, je te retrouve aujourd’hui pour un article sur les placements de produits, plus précisément je vais analyser cette tendance qui peut être parfois critiqué à tort (ou pas). Ton avis m’intéresse à ce sujet, donc n’hésites pas à le partager en commentaire.

Ce sujet va se croiser avec un autre article que vous avez sûrement lu (si vous l’avez pas lu, je vous invite à le faire sans attendre) où j’analysais la relation des influenceurs avec les marques car oui il est vrai que lorsque l’on parle de placement de produits on pense tout de suite aux influenceurs issues de la télé-réalité ou autres. Mais ici nous nous pencherons vraiment sur la tendance à proprement parler des placement de produits.

Avant d’introduire le sujet, saviez vous que depuis 2010, il est obligatoire d’informer les téléspectateurs lorsqu’il y a un placement de produit à la télévision. Les chaînes doivent faire apparaître le fameux pictogramme “p” qui illustre l’article.


En quoi consiste le placement de produits ?

C’est simple, une marque vous paye pour mettre en avant leur produit, leur marque, leur service dans des publications sur les réseaux sociaux, des storys, un film, une série, un clip moyennant un paiement ou une contrepartie. La marque cherche la visibilité!

Cela génère une situation gagnant-gagnant à la fois pour la marque car cela permet aux spectateurs de s’identifier grâce à des marques, des produits du quotidien mais aussi pour la production qui trouve une sorte de financement.

Un peu d’histoire…

Il faut remonter aux années 1980 pour connaître les premiers placements de produits qui ont cartonné. Eh oui c’est vieux! 

Vous vous demandez peut-être à quel moment il y avait des placement aussi tôt? 1896! Bon c’était pas comme ceux d’aujourd’hui. C’était dans le film « les Laveuses  » des Frères Lumière dans lequel ils placaient un savon « Lumière du soleil ». 

Si je vous dit « Retour vers le futur »… un soda mondialement connu encore de nos jours… Vous pensez à qui? PEPSI ! Et oui Pepsi avait crée le « Pepsi Perfect » spécialement pour le deuxième volet de « Retour vers le futur ». Et même en le revisionnant il n’y a pas très longtemps la saga, j’ai même pu voir les Nike Blazer, sans parler des fameuses Nike Air Mag de Marty Mcfly qui se chausse toute seule! 

Bien-sûr ce n’était pas le seul placement de produit à l’écran, Tom Cruise en 1986 dans Top Gun portait les fameuses Ray Ban Large Aviator, la BMW avec James Bond, les Nike Cortez dans Forrest Gump ( 1994)… La liste est longue, nous pouvons en citer des centaines mais ce serait trop long. Autant regarder nos bons vieux classiques et essayer de les chasser soi-même.

Je ne vous parle même pas de nouveaux films ou des séries qui sont bondés de placement de produits. Cela génère une situation gagnant-gagnant à la fois pour la marque, cela permet aux spectateurs de s’identifier grâce à des marques, des produits du quotidien mais aussi pour la production qui trouve une sorte de financement.

Le placement de produit est une sorte de financement? 

Bien sur! Je m’explique; tout le monde y trouve son compte lors d’un placement de produit; du coté de la marque, cela permet de s’exposer, de l’associer avec des acteurs/influenceur/personnalité, un contexte qu’ils choisiront eux même au final.

Placements de produits dans Top Gun 2

Prenons l’exemple des Ray Ban Large Aviator conçu pour l’US Air Force cité plus haut, porté par Tom Cruise. Le fait de les avoir fait porté par Tom Cruise, pilote de chasse, n’est pas hasard car c’est l’image du pilote américain allié à l’image de Tom Cruise. D’ailleurs je ne serais pas étonné de les revoir dans Top Gun 2 qui est annoncé pour cette année, histoire de relancer les ventes. 

Du côté de la production en charge de placer la marque, cela leur permet à la fois d’avoir du budget et aussi de proposer quelque chose de plus réaliste à son public.

Les américains sont les rois du placement de produits. Je dis pas cela parce qu’ils sont fort ou autre car justement contrairement aux français ( j’entend par la les producteurs de films ), ils vont mettre un max reproduits dans leur films. Certes, d’un point de vue financier c’est très bien. Pour eux mais côté artistique c’est autre chose et c’est ce à quoi je veux en venir, le placement de produit c’est bien mais attention à ne pas sacrifier l’artistique pour l’argent.

Comment une marque choisi t-elle où placer ?

Une marque, entreprise vous appellera pour mettre en avant leur produit car vous êtes sans doute présent sur les réseaux sociaux, vous avez une communauté et surtout de la visibilité ! Vous allez donc les influencer d’où le terme « d’influenceurs », pas bête hein ! Pour les films et séries c’est différent. La production va contacter des agences de placement de produit et va leur envoyer leur scénarios. 

Pour savoir un peu plus comment cela se passe, je vous invite lire cet article très interessant et qui résume bien comment fonctionne le placement de produit: https://www.cnc.fr/cinema/actualites/comment-fonctionne-le-placement-de-produits-dans-un-film_825089

Mais cela fait pas tout, la preuve, le sujet de l’article est de savoir si il y a une perte de vitesse pour les placements de produits, c’est donc bien qu’il y a peut-être un hic…
En effet il ne faut pas en abusé sinon ça peut vite devenir grotesque. Je sais que vous attendez un exemple. Reprenons l’un des premiers précurseurs cité plus haut, Pepsi. Dans le film « Word War Z » ( que je recommande ), Brad Pitt se fait poursuivre par des zombies. A noté que dans ce film, les zombies courent aussi vite que Usain Bolt, et lorsque l’on court au bout d’un moment on a soif… C’est alors que Brad Pitt s’arrête à un distributeur de canette et prend du ………. Pepsi !!!!! Vous me direz « Oui mais c’est normal qu’il y ait du Pepsi dans un distributeur de canette. Oui c’est vrai mais la il n’y a QUE du Pepsi. Un peu gros le placement de produit, non?

Plus récent et toujours dans l’abus, la saga des « Transformers » ( bon film également à mon goût ). Le 3ème volet dénombre pas moi de 71 placements de produits en un peu moins de 3h de film. En 2014, le 4ème volet, 55 ! Autant dire que le film a été financé à plus de 50% par des placements. de produits. Cela n’a pas empêché que le film marche bien au cinéma mais ce n’est pas passé inaperçu auprès du public.

La tendance a commencé avec les films et c’est vide étendu à tout canaux de communication pour en arriver à Internet, plus précisément les réseaux sociaux ! Que ce soit un blog, Instagram, Facebook, Youtube… les placements de produits sont omniprésent dans notre quotidien sans forcément qu’on y prête attention. Le placement de produit peut rapporter très très gros et les marques l’ont très bien compris. 

Les réseaux sociaux sont le meilleur canal de communication pour toucher un public jeune (15-35ans) car ces derniers passent de moins en moins de temps derrière leur TV qui a été le moyen de communication le plus efficace pendant longtemps pou les placements de produits. 

Placement de produit sur Instagram

Connu pour la créativité et la communauté conséquente de certains influenceurs, Instagram est un canal de communication prisé des entreprises. Je le vois dans mon travail, les entreprises n’ont pratiquement que Instagram en tête. Pas étonnant quand on sais que l marche des posts sponsorisés est estimé à 6.5milliards de post en 2019 et devrait tourner environ à 20 milliards en 2020 (étude d’InfluenceMarketingHub). 

Placement de produit sur Youtube

Femme en train de se faire filmer

C’est LA plateforme de vidéos; un français sur deux regarde des vidéos sur YouTube tous les jours, moi le premier! Sur Youtube, les influenceurs ont milles et une possibilités et peuvent ainsi offrir aux marques, des campagnes de qualités en mettant en avant leur créativité en matière de vidéo, de mise en scène…

En parlant de Youtube, à venir l’article des inspirations YouTube de Cherif, qui sera publié ce Vendredi! 

Je ne vais pas évoquer tous les réseaux sociaux car ce serait un peu long mais ce que je souhaite dire c’est que les réseaux sociaux jouent et ce n’est pas prêt ede s’arrêter là, un rôle majeur pour les entreprises, les marques en matière de visibilité ce qui pousse donc à collaborer (sponsoring, partenariat…) et ainsi faire du placement de produit.

Les placements de produits et Apple…

Pour finir je veux mettre l’accent sur une marque qui n’a jamais été cité sur mon blog je crois… Apple (humour bien sur). C’est un cas particulier dans le sens où, certes nous voyons beaucoup, et de plus en plus, de produit Apple dans les films, clips, séries, réseaux sociaux… mais avez fait attention au contexte, à l’image dégagé? Apple choisit minutieusement où va apparaître sa marque et ne souhaite en aucun cas apparaitre dans un contexte négatif comme des scènes de violence, racisme ou des scènes quelle que peu bizarre. Cela afin de conserver une bonne image de la marque.

De plus, Apple est la SEULE marque qui ne paie pas un euro pour ses placements de produits. La demande des producteurs et des réalisateurs est tellement forte qu’il leur suffit seulement de prêter leur produit. Très fort Apple!

Pour conclure

Pour conclure sur le sujet, je dirais que la tendance déplacement de produits quelqu’il soit a été ralentit juste avant que la communication sur les réseaux sociaux et les influenceurs ont émergé ce qui a donné une nouvelle vie a cette tendance. Toutefois, vigilances sur la manière de faire ses placements car il suffit d’une mauvaise communication, un placement inapproprié et c’est fichu car les critiques bonnes ou mauvaises fusent sur Internet et une marque peut vite changer d’image.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Rejoignez-nous et restez informé de toute l'actualité du GH Blog

%d blogueurs aiment cette page :